Testo Le Vieux Bonheur

Testo Le Vieux Bonheur

Le vieux bonheur, celui qu'on a mené du fond des âges
Mais qui n'a pas franchi la rivière des pionniers
Nous irons le chercher, oh belle femme
Belle femme rousse, quand nous aurons fait la maison

Le vieux bonheur, celui dont parlent les images d'enfance
Mais qui est tombé de l'histoire quand est né
Ce monde avec la couleur inquiétante du métal
Quand sur les lois mortes les familles se sont séparées

Les plus jeunes roulaient dans la vallée, courageux et fragiles
Dispersés sans une chanson commune, sans un livre
Ils n'avaient pas choisi ce monde et leur cruauté les glaçait
Qui leur faisait abandonner sur place leurs parents

Le vieux bonheur viendra quand nous aurons fait notre ville
Il viendra prendre sur ses genoux nos enfants
Il viendra quand nous aurons marqué au fer
Les mots nouveaux avec les habitudes nées du désert

N'accueillez pas le désespoir qui met le vent dans la maison
Pensez aux cohortes d'enfants bavards qui mèneront
Le vieux bonheur chez vous en lui racontant des histoires Et vous suivrez derrière en vous tenant par bande par la main

Quelques uns ici crient d'anciens slogans très dérisoires
Ils brandissent des liens, ils nous veulent serviles
Mais le vieux bonheur n'est pas aux ordres, il sourit
Il reste sur la rive, il tire sur sa pipe et il attend

Le vieux bonheur, oh belle femme qui a le ventre clair de la révolte
Et qui est rousse à force de chercher dans le soleil levant
Le vieux bonheur nous donne raison pour notre fièvre
Le vieux bonheur, oh belle femme et doit montrer l'enfant

Je fais ce monde avec mes mains d'homme et je travaille
Je partage avec tous ici, l'espoir et la douleur
Un jour, ce monde sera beau et nous peindrons sur nos portes
La révolte a vaincu le silence, et que Dieu vienne
Un jour, ce monde sera beau et nous peindrons sur nos portes
La révolte a vaincu le silence, que Dieu vienne

Guarda il video di Le Vieux Bonheur

Le Vieux Bonheur videoplay video
Testi di Jacques Bertin